Atelier sur Les Mémoires Prénatales au Centre Tao le 6 décembre

Les Mémoires Prénatales ou la trame de votre vie

« Et si vous aviez eu un jumeau ? »

Peut-être avez-vous un sentiment d’incomplétude… un sentiment de profonde tristesse depuis enfant… que quelqu’un vous manque…qu’il faut travailler pour deux… vivre pour deux… vous achetez même des vêtements en double… vous êtes en recherche de fusion avec l’autre… ou vous ne trouvez jamais l’autre idéal…tous ces signes peuvent être un signe de jumeau perdu.
Cette gémellité fait partie des empreintes fondatrices de votre vie car elle est souvent très précoce (moins de deux mois de gestation) et riches d’apprentissages en croyances et stratégies de survie.
Tout ce vécu intra-utérin est toujours actif dans votre vie…peut-être serait-il temps de le libérer !

Horaires : de 19h30 à 21h30.

Participation : 40 euros par atelier.
35 euros pour les adhéren(e)s) du Centre Tao Paris.

Lieu : Centre Tao Paris
144 bd de la Villette
75019 Paris
M° Colonel Fabien ou Jaurès

INSCRIPTIONS EN LIGNE

http://www.centre-tao-paris.com/ATELIER-MEMOIRES-PRENATALES

Hommage au jumeau perdu

Maurane

En hommage à tous ceux qui viennent me voir et qui ont perdu un jumeau ou une jumelle, chanson de Maurane et de Lara Fabian
« Tu es mon autre » :

Ame ou soeur
Jumeau ou frère
De rien mais qui es tu
Tu es mon plus grand mystère
Mon seul lien contigu
Tu m’enrubannes et m’embryonnes
Et tu me gades à vue
Tu es le seul animal de mon arche perdu
Tu ne parles qu’une langue aucun mot déçu
Celle qui fait de toi mon antre
L’être reconnu
Il n’y a rien à comprendre
Et que passe l’intrus
Qui n’en pourra rien attendre
Car je suis seule à les entendre
Les silences et quand j’en tremble
Toi, tu es mon autre
La force de ma foi ma faiblesse et ma loi
Mon insolence et mon droit
Moi, je suis ton autre
Si nous n’étions pas d’ici nous serions l’infini
Et si l’un de nous deux tombe
L’arbre de nos vies
Nous gardera loin de l’ombre
Entre ciel et fruit
Mais jamais trop loin de l’autre
Nous serions maudits
Tu seras ma dernière seconde
Car je suis seule à les entendre
Les silences et quand j’en tremble
Toi, tu es mon autre
La force de ma foi ma faiblesse et ma loi
Mon insolence et mon droit
Moi, je suis ton autre
Si nous n’étions pas d’ici nous serions l’infini
Et si l’un de nous deux tombe…